hachi navet millet et champignons

Temps de préparation :

15 minutes

Temps de cuisson :

35 minutes

Horaire atelier devenir indépendant

Temps total :

50 minutes

Pour cette recette de hachi parmentier millet et champignons, il te faut (pour 4 personnes) :

  • 1 navet
  • 3 panais
  • 300 g de champignons de Paris frais
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 3 c.s. d’huile d’olive
  • 4 c.s. de fromage râpé
  • 200 g de millet cru
  • Herbes de Provence
  • 1 c.c. de ghee (= beurre clarifié)
  • Sel
  • Env. 60 ml de vin blanc de cuisine
  • 2 c.c. de bouillon

Pour réaliser la recette :

Préparer la purée :

1. Eplucher et détailler en cubes grossier le panais et le navais et cuire dans l’eau bouillante avec 2 c.c. de bouillon env. 15 min. avant de mixer avec un peu d’eau de cuisson (garder le reste de l’eau de cuisson)

2. Ajouter 3 c.s. d’huile d’olive, des herbes de Provence et du sel et réserver la purée panais-navet

3. Préchauffer le four à 180°

Préparer la farce et assembler avec la purée :

4. Rincer et émincer les champignons, éplucher et émincer l’oignon et éplucher la gousse d’ail

5. Dans une poêle ou une cocotte, faire chauffer 1 c.c. de ghee et y faire revenir l’oignon puis les champignons émincés et l’ail pressé

6. Ajouter le millet cru et préalablement rincé et faire revenir avec l’oignon, les champignons et l’ail puis déglacé avec le vin blanc

7. Une fois le vin blanc évaporé, ajouter le bouillon de la purée panais-navet pour recouvrir la préparation et cuire à couvert env. 20 minutes (ajouter un peu d’eau si nécessaire au bout d’env. 10 min. de cuisson)

8. Dans un plat allant au four, disposer au fond la « sauce millet-champignons », ajouter la purée de panais-navet par-dessus, parsemer d’un peu de fromage râpé et enfourner encore 5 minutes en mode grill

Instagram Blumnutrition

Tu as testé cette recette ?

Identifie @blum_nutrition ou tag-moi avec le #blumnutrition

Coin des astuces pour cette recette de hachi parmentier millet et champignons

  • Les « céréales entières » comme le millet ou encore l’orge, le quinoa, l’épeautre ou le boulgour doivent être rincées au préalable pour être débarrassées de l’acide phytique, une substance qui empêche l’absorption de certains nutriments

 

 

  • Pour la farce, le millet ici peut être remplacé par exemple par des lentilles, du quinoa ou encore simplement un mélange légumes-sauce tomate

Des conseils fondés sur 4 piliers nutritionnels fondamentaux

Tous les conseils santé & perte de poids transmis tiennent compte de ces 4 piliers

Un index glycémique faible

L’index glycémique est la vitesse de passage de sucre dans le sang.

Plus celui-ci est élevé, plus l’organisme se fatigue à devoir produire beaucoup d’insuline ce qui, à terme, le met en état d’alerte et le rend plus vulnérable aux maladies et à la prise de poids

Les conséquences principales d’un index glycémique régulièrement élevé sont :

– La prise de poids

– Le développement du diabète de type 2 (apparaît de plus en plus précocement)

– La prédisposition aux maladies cardiovasculaires

L’index glycémique des aliments doit donc être bas la majorité du temps pour pouvoir prendre soin de sa santé et de son poids.

Un intestin sain

L’intestin est la barrière par laquelle passent la nourriture digérée.

Si cette barrière est défectueuse, et c’est régulièrement le cas, des substances indésirables passent dans le sang.

Ceci déclenche un état d’alerte de l’organisme qui le rend, encore une fois, plus vulnérable aux maladies et à la prise de poids.

Prendre soin de l’intestin avec entre autre un apport suffisant en fibres est donc primordial.

Des bonnes graisses

La qualité des graisses consommées a un impact direct sur une bonne santé et un bon poids

Les graisses dites saturées ou celles riches en oméga-6 tendent à engendrer un déséquilibre ayant entre autre pour conséquence la prise de poids.

Des enzymes en forme

Les enzymes sont des sortes d’ouvrières qui cassent et transforment les aliments pour les rendre assimilable par les cellules.

Et pour que le repas de nos cellules soit équilibré et puisse permettre une bonne santé et un bon poids, les ouvrières doivent être en bonne santé !

Ainsi, il conviendra d’apporter aux enzymes des vitamines et des minéraux, présents en nombre dans les fruits et les légumes notamment.