Sélectionner une page

Réponds à 20 questions ciblées te permettant de connaître instantanément et gratuitement ton profil alimentaire

soupe à la courge

Temps de préparation :

10 minutes

Temps de cuisson :

10 minutes

Temps total :

20 minutes

Pour cette recette de carottes lactofermentées, il te faut (pour 2 pots de 200 ml) :

  • 2 grosses carottes
  • 12 g de sel
  • Quelques grains de poivre

Pour réaliser la recette :

1. Réaliser la saumure en faisant bouillir 400 ml d’eau avec 12g de gros sel

(le ratio pour la saumure des légumes lactofermentés est généralement de 30 g de sel pour 1 litre d’eau)

2. Une fois le sel dissous dans l’eau, laisser refroidir

3. Eplucher et détailler les carottes en petits bâtonnets (longueur à déterminer selon la hauteur des bocaux, penser à laisser 2 cm en-haut de vide dans les bocaux)

4. Disposer les bâtonnets de carottes dans le/les bocaux à fermeture avec bague en caoutchouc en les serrant bien l’un contre l’autre pour éviter qu’ils ne flottent

5. Verser la saumure refroidie dans le/les bocaux en laissant 2 cm de vide en-haut et en s’assurant que les carottes soient bien immergées)

6. Ajouter quelques aromates si désiré (ici grains de poivre) puis refermer les bocaux hermétiquement

7. Conserver 7 jours à température ambiante puis placer au réfrigérateur min. 3 semaines supplémentaires avant de consommer

Tu as testé cette recette ?

Identifie @blum_nutrition ou tag-moi avec le #blumnutrition

COIN DES ASTUCES POUR CETTE RECETTE DE CAROTTES LACTOFERMENTEES

  • Avec la fermentation, il est possible, malgré les 2 cm de vide laissé dans les bocaux, que la préparation déborde, raison pour laquelle il est recommandé de mettre un récipient sous le/les bocaux de légumes lactofermentés

 

  • La saumure devient souvent trouble au bout de quelques jours, ce qui est tout à fait normal et marque la présence de bonnes bactéries

 

Un rééquilibrage alimentaire perte de poids fondé sur 4 piliers

Tous les conseils perte de poids transmis transmis par Blum’nutrition tiennent compte de ces 4 piliers

Quelques explications au sujet de ces 4 piliers de la perte de poids saine selon Blum’nutrition

Des enzymes en forme

Les enzymes sont des sortes d’ouvrières qui cassent et transforment les aliments pour les rendre assimilable par les cellules.

Et pour que le repas de nos cellules soit équilibré et puisse permettre une perte de poids, les ouvrières doivent être en bonne santé !

Ainsi, il conviendra d’apporter aux enzymes des vitamines et des minéraux, présents en nombre dans les fruits et les légumes notamment.

Des bonnes graisses

La qualité des graisses consommées a un impact direct sur la prise ou la perte de poids.

Les graisses dites saturées ou celles riches en oméga-6 tendent à nous faire prendre du poids.

Au contraire, celles riches en oméga-3 vont contribuer à la perte de poids.

Un intestin sain

L’intestin est la barrière par laquelle passent la nourriture digérée.

Si cette barrière est défectueuse, et c’est régulièrement le cas, des substances indésirables passent dans le sang.

Ceci déclenche un état d’alerte de l’organisme qui implique un stockage plus important des calories.

Prendre soin de l’intestin avec entre autre un apport suffisant en fibres est donc primordial.

Un index glycémique faible

L’index glycémique est la vitesse de passage de sucre dans le sang.

Plus celui-ci est élevé, plus le risque de prendre du poids est important.

L’organisme, ne sachant que faire d’un afflux important de sucre arrivant d’un coup, transformera le sucre en graisse qui ira se loger dans les tissus gras.

L’index glycémique des aliments doit donc être bas pour pouvoir perdre du poids.