Réponds à 20 questions ciblées te permettant de connaître instantanément et gratuitement ton profil alimentaire

Temps de préparation :

25 minutes

Temps de cuisson :

20 minutes

Temps total :

45 minutes

Pour cette recette, il te faut (pour env. 20 brownies à la patate douce) :

  • 300 g de patate douce
  • 1 orange
  • 1 gousse de vanille
  • 80 g de sucre de canne complet (rapadura)
  • 100 g de chocolat noir
  • 40 g de flocons d’avoine
  • 2 œufs
  • 60 g de ghee (= beurre clarifié)

Pour réaliser la recette :

1. Préchauffer le four à 200°

 

2. Eplucher et détailler la patate douce petits cubes puis disposer dans une casserole

 

3. Presser l’orange et placer le jus récupéré dans la casserole avec la patate douce

 

4. Ecosser une gousse de vanille et placer les grains récupérés dans la casserole avec le jus d’orange et la patate douce

 

5. Faire cuire à feu doux et une fois les cubes de patate douce cuits, mixer pour en faire une purée et laisser refroidir

 

6. Faire fondre le chocolat noir avec le ghee puis lorsqu’il est tiède ajouter tous les autres ingrédients et mélanger

 

7. Disposer le mélange sur une plaque ou un moule et étaler la préparation (env. 2 cm d’épaisseur)

 

8. Enfourner environ 20 min. À 200° (lame de couteau dans le brownie pour s’assurer de la cuisson)

Tu as testé cette recette ?

Identifie @blum_nutrition ou tag-moi avec le #blumnutrition

COIN DES ASTUCES POUR CETTE RECETTE DE BROWNIES A LA PATATE DOUCE

  • Ajouter de la compote de fruit ou de légume dans une « pâtisserie » permet de diminuer la quantité de beurre et de farine

 

  • Si l’on ajoute une compote de légume comme dans ces brownies à la patate douce, le mieux est de cuire le légume avec du jus d’orange maison et les grains d’une gousse de vanille écossée afin de donner naturellement un goût sucré à la compote comme c’est le cas avec ces carrés gourmands courge & chocolat ou encore avec ces muffins à la courge

 

Des conseils fondés sur 4 piliers nutritionnels fondamentaux

Tous les conseils santé & perte de poids transmis tiennent compte de ces 4 piliers

Un index glycémique faible

L’index glycémique est la vitesse de passage de sucre dans le sang.

Plus celui-ci est élevé, plus l’organisme se fatigue à devoir produire beaucoup d’insuline ce qui, à terme, le met en état d’alerte et le rend plus vulnérable aux maladies et à la prise de poids

Les conséquences principales d’un index glycémique régulièrement élevé sont :

– La prise de poids

– Le développement du diabète de type 2 (apparaît de plus en plus précocement)

– La prédisposition aux maladies cardiovasculaires

L’index glycémique des aliments doit donc être bas la majorité du temps pour pouvoir prendre soin de sa santé et de son poids.

Un intestin sain

L’intestin est la barrière par laquelle passent la nourriture digérée.

Si cette barrière est défectueuse, et c’est régulièrement le cas, des substances indésirables passent dans le sang.

Ceci déclenche un état d’alerte de l’organisme qui le rend, encore une fois, plus vulnérable aux maladies et à la prise de poids.

Prendre soin de l’intestin avec entre autre un apport suffisant en fibres est donc primordial.

Des bonnes graisses

La qualité des graisses consommées a un impact direct sur une bonne santé et un bon poids

Les graisses dites saturées ou celles riches en oméga-6 tendent à engendrer un déséquilibre ayant entre autre pour conséquence la prise de poids.

Des enzymes en forme

Les enzymes sont des sortes d’ouvrières qui cassent et transforment les aliments pour les rendre assimilable par les cellules.

Et pour que le repas de nos cellules soit équilibré et puisse permettre une bonne santé et un bon poids, les ouvrières doivent être en bonne santé !

Ainsi, il conviendra d’apporter aux enzymes des vitamines et des minéraux, présents en nombre dans les fruits et les légumes notamment.