La jungle à l’information

Tu as l’impression d’avoir toutes les cartes en mains pour perdre du poids et pourtant tu n’y arrives pas?

Tu te sens perdue dans la jungle à l’information nutritionnelle, ne sachant pas comment faire pour bien faire?

Et bien, c’est normal !

Se nourrir est une action réalisée plusieurs fois par jour, généralement 365 jours par an.

Et avec une action répétée si souvent, les avis sur “quoi faire pour bien faire” sont nombreux.

En questionnant et en discutant avec différentes mamans désirant perdre du poids, je me suis aperçue que 3 principales notions les induisaient en erreur.

#1er piège

Confondre sucre lent et index glycémique faible

La notion de sucre lent fait référence à la structure moléculaire du sucre contenu dans les céréales ou encore les pommes de terre.

Celui-ci, vu sa structure est censé passé lentement dans le sang.

L’index glycémique est la valeur réelle de vitesse de passage du sucre dans le sang.

Ainsi, une céréale réduite en farine serait classée dans les « sucres lents » alors que son index glycémique est élevé en raison de sa transformation.

Problème d’un index glycémique élevé ? Un afflux de sucre trop important d’un coup et un stockage des excès dans les tissus gras.

#2ème piège

Penser que l’huile de colza contenue dans des bouteilles en plastique est idéale

En général, les huiles contenues dans des bouteilles en plastique ne sont pas de super qualité.

D’ailleurs, bien souvent elles conviennent à la cuisson, ce qui signifie qu’elles ont été raffinées et que leurs propriétés nutritionnelles ont quasiment toutes disparues.

#3ème piège
Penser que « Sans sucre ajouté » signifie « sans sucre du tout »

Cette notion figure régulièrement sur les emballages de compotes de fruits notamment, souvent achetées pour les collations de nos enfants.

Or, ces compotes contiennent naturellement beaucoup de sucre de part les fruits qu’elles contiennent.

Ainsi, une compote de pomme « sans sucre ajouté » contiendra quand même env. 16 g de sucre dans 100 g de compote, alors que l’OMS recommande de ne pas excéder les 25 g de sucre par jour.

Cette présence très importante de sucre dans les compotes industrielles est surtout dûe au fait que celles-ci sont réalisée avec du concentré de jus de pomme, certes sans sucre ajouté mais concentré en sucre naturel de la pomme !

Dans une compote maison, pas de concentré, juste des pommes, idéalement cuites à la vapeur pour en préserver un maximum les vitamines.

La cuisson ayant un impact direct sur l’index glycémique, on évitera de cuire les pommes trop longtemps et on ajoutera un peu de cannelle en fin de cuisson pour réduire encore sensiblement cet index glycémique.

#4ème piège
Penser qu’il n’y a que ces 3 erreurs à éviter !

Cet article a pour but de te sensibiliser aux pièges les plus fréquents.

Or, entre les campagnes publicitaires qui nous induisent volontairement en erreur, les industries alimentaires qui préfère le profit au détriment de la santé ou encore les modèles désuets comme la pyramide alimentaire, les pièges sont nombreux.

C’est la raison pour laquelle j’ai créé la méthode BLUM, dans le but de t’éclairer et t’orienter vers des choix nutritionnels permettant une perte de poids saine et durable qui prend également en compte la santé des membres de ta famille.